Le Legal Design

Le Legal Design est une approche innovante – cela signifie qu’il faut se concentrer sur les êtres humains au sein du système juridique pour comprendre où se situent les failles cruciales du système à l’heure actuelle – et faire le saut créatif nécessaire pour définir ce que pourrait être un meilleur système.

Cela signifie qu’il faut en priorité déterminer qui sont les « utilisateurs » du système, qu’il s’agisse de personnes extérieures « profanes » qui tentent de l’utiliser pour résoudre des problèmes ou de « professionnels » qui travaillent à l’intérieur. Une approche de conception juridique nous amène à parler à ces personnes, à les observer, à co-créer avec elles et à tester avec elles, afin de pouvoir créer un système qui résout réellement les problèmes, et ce de la manière la plus utilisable, la plus utile et la plus engageante possible.

Une approche de conception juridique peut nous aider à apporter de petits changements à de grands remaniements. Vous pouvez l’utiliser pour améliorer les documents, les produits, les services, les organisations ou les politiques. Il s’agit d’utiliser des stratégies créatives, centrées sur l’homme, pour trouver de meilleures façons d’avancer, pour mieux servir les gens.

Le Legal Design est un moyen d’évaluer et de créer des services juridiques, en mettant l’accent sur la mesure dans laquelle ces services sont utilisables, utiles et engageants. Il s’agit d’une approche comportant trois grands ensembles de ressources – processus, mentalités et mécanismes – à l’usage des professionnels du droit et notamment des avocats qu’ils exercent à titre individuel ou dans des structures plus importante telles que des Cabinet d’avocats. Ces trois ressources peuvent nous aider à concevoir, construire et tester de meilleures façons de faire les choses en droit, qui engageront et donneront du pouvoir aux profanes comme aux professionnels du droit.

Elles apportent au monde du droit une culture de réflexion sur la conception, de recherche sur l’utilisateur et de méthodes de conception centrées sur l’homme et es rapports au normes juridiques.  Ce faisant, elle définit de nouveaux paramètres clés pour notre fonctionnement dans le monde du droit. Fournissons-nous des services qui sont (1) utilisables, (2) utiles et (3) attrayants ? Ce sont ces questions que doit se poser un avocat par exemple dans la relation qu’il peut avoir avec son client.